Histoire d'Associattion


L’association « Aides aux Handicapés du Cambodge » est créée en 1991, sous le régime de la loi 1901.

Membre du Comité Français ONG/ONU

Lauréat du prix de civisme et de solidarité du comité français ONG/ONU 2001




Elle a pour vocation de :

Fournir aux handicapés au Cambodge des aides et des assistances matérielles, financières et morales,

Contribuer à leur réinsertion sociale par la formation et l’intégration professionnelle,

Participer à toutes les manifestations en faveur des handicapés en France.


Durant la guerre civile de 1975 à 1991, les mines anti-personnel ont été utilisées d’une façon très répandue par toutes les fractions en conflits. Elles ont provoqué beaucoup de victimes, et parmi elles, plusieurs dizaines de milliers d’handicapés physiques avec des dégâts corporels très invalidants (amputation d’un ou plusieurs membres : jambe, cuisse, main et avant-bras).

En 1992, on comptait plus de 300 victimes par mois. Ce chiffre est progressivement diminué grâce au programme de déminages, et est tombé à 20 par mois en 2000. On a également noté que les enfants représentaient la plus grande majorité des victimes à cause de leur nature insouciante qui les entrainaient à jouer sur les terrains de truffés de mines.
Durant cette période, les aides internationales accordées au Cambodge étaient massives mais elles visaient à traiter les problèmes politiques et à réparer les infrastructures routières.

De ce fait, leurs besoins n’étaient guère soulagés par une faible proportion d’aides humanitaires.
Par ailleurs, traumatisée par le génocide des Khmers Rouges, la société cambodgienne n’avait pas de moyens pour venir en aide à ces malheureuses victimes qui se sentaient délaissées. Ils souffraient de manques de soins et de médicaments (notamment les antibiotiques, les antiseptiques et les antalgiques), de manques de nourritures et l’absence de formation professionnelle.

Sensibles à leur situation dramatique, nous avons réuni en 1991 nos amis français et cambodgiens refugiés en France afin de fonder une association. Leur nom mérite d’être cités :

1. Monsieur et Madame Alain POHER, Président de Sénat,
2. Monsieur et Madame Jean-Pierre HERMELLIN, Maire d’Ablon-sur-Seine (94)
3. Monsieur Robert MALAQUIN, domicilié à Orly (94), a effectué une cinquantaine de voyages pour aider et rapatrier les réfugiés cambodgiens dans les camps à la frontière thaïlandaise,
4. Madame Cécile ARGANT, Capitaine retraitée de Service de Santé de l’Armée Française, domiciliée à Paris,
5. Docteur NGUON Thavy, médecin anesthésiste (Paris),
6. Docteur DY Narong Rith, médecin pneumologue (Reims),
7. Madame KHATH Chan Phal, sage-femme (Paris),
8. Monsieur OUM Méng Thai, cadre chez le Constructeur Renault (Boulogne Billancourt),
9. Madame KEP Vannak (93 Villepinte)
10. Monsieur SOK Malis (78 St Germain en Laye)
11. Monsieur PHIEU Chhoan (93 Villepinte)
12. Monsieur NGUON Chamroeun, (fonctionnaire au Ministère de la Culture à Phnom-Penh).

Plus de deux cents amis français et cambodgiens nous rejoindront durant les deux années suivantes afin de concrétiser nos programmes.

En 2001, les Docteurs ENG Sireyrith et TAN Sivy se sont joints à notre équipe médicale et en 2006, nous avons signé une convention avec l’institut des Soins Infirmiers de CAEN permettant à deux élèves infirmiers de faire un stage dans les hôpitaux de Phnom-Penh et de Kompong Cham, et de participer à nos consultations dans notre Centre et à la campagne.

De 1994 à 2007, nous avons réalisé 32900 consultations dans notre centre, et 2350 consultations ambulatoires dans plusieurs villages du district Kong Pisey, province de Kompong Speu.

Du 1996 à ce jour, grâce aux dons nous avons contruit 53 puits pour les familles des handicapés et des démunis ans le district Kong Pisey, province Kompong Speu.

Nous les remercions vivement.



... Association d'Aides aux Handicapés du Cambodge 5 Allée Félix Leclerc, 60000 Beauvais, France
 
.